Voici mon premier livre pour le challenge SF, j’ai opté pour lire ou relire Barjavel, auteur dont l’écriture m’a toujours envoûtée et ses histoires m’ont toujours fait voyager…

45903861_p

Ayant acquis un recueil de 8 romans, je n’avais que l’embarras du choix. Sur les 8 romans proposés, deux avaient été lus voilà bien des années, un peu oubliés je les relirai, il me reste 6 romans à lire : j’ai pris le plus petit pour commencer, comme une mise en bouche : Colomb de la lune.

J’ai retrouvé le style de Barjavel, son pouvoir de me transporter par ses mots, mais je n’ai pas retrouvé toute la magie SF des romans comme Ravage, mais plus un roman à double sens, des chemins qui se tracent, des destins qui s’embrouillent, des rêves qui ne le sont plus tout à fait, c’est tout un cocktail d’histoires.

L’histoire de voyage sur la lune, par Colomb lové dans un œuf, en hibernation : il va vers son destin, tout en rêvant d’une histoire étrange d’un royaume avec ses contes de princesse et de prince. Parviendra-t-il au bout de son rêve, au bout de son histoire ? comme un rêve qui s’achève avant la fin, on tente de se rendormir pour connaître la suite mais en vain… Colomb aura-t-il plus de chance ?

Son rêve le mènera-t-il sur la lune, ou la lune le mènera-t-il au bout de son rêve ?

C’est tout Barjavel…

Alors que sa femme, découvre qu’elle n’a plus d’amour pour ce mari si léger, si rien, elle dévore littéralement son nouvel amant, et n’a que faire de savoir si son mari parviendra ou pas au bout de son voyage…

Entre tout ça, il y a la sœur de Colomb, artiste excentrique dont un journaliste va dénicher pour en savoir plus sur la femme de Colomb et finit dans son lit…

Des histoires auxquelles je m’attendais pas en ouvrant ce livre de Barjavel, mais son écriture poétique et ses personnages si atypiques m’ont plu, sans compter tous les petits sous-entendus qu’il sait si bien glisser entre les lignes… son humour, sa poésie, son petit côté absurde font de ce livre presque un conte fantastique romantico- poétique…

Je vais définir la lecture du 2ème de Barjavel, très tentée pour relire Ravage ou La nuit des temps, ou Tempête d’actualité malheureusement…

Présentation de l'éditeur

Le héros de ce roman s'appelle Colomb : tout un symbole. Il sera le premier homme à se poser sur la Lune. Reste à en revenir. A la condition que, là-haut, rien ne vous retienne....
Et, surtout il y a l'aventure terrestre de sa femme. Une aventure sans doute plus dangereuse que la conquête des étoiles. Cela se nomme l'amour...
Féroce et tendre, pervers et poétique, un grand Barjavel.

Extraits

Elle recevait enfin ce qu’elle avait attendu. Elle savait que cela arriverait un jour. Colomb c’était un rêve, un soupir. Il n’avait pas de poids. Il se posait sur elle comme un duvet. Elle avait reçu de lui des joies légères, un peu exaltantes, comme s’il avait voulu la soulever hors de son corps. Mais elle était de  la Terre, charnelle et pleine d’un sang de fruit, elle craignait cet amour qui la tirait comme on tire une plante qu’on veut arracher. Elle avait besoin au contraire qu’on l’enfonçât dans ses racines, envie de devenir racines et terre et eau. Elle avait un papillon, elle rêvait d’un jardinier.

***

L’hélicostable déplié a 276 mètres d’envergure. Le précieux fardeau qu’il emporte mesure 1.52 m de diamètre…L’appareil noir s’élève avec précaution, sans secousses, presque sans bruit. Ses rotors font un souffle d’ailes de velours, ses moteurs ronronnent doucement dans le grave. Il se dirige vers le centre de la cuvette. Ses poutrelles centrales, ses quatre bras immenses, ses huit pattes arquées et grêles se découpent en noir sur le bleu du ciel et lui donnent l’apparence d’une ombre squelette d’insecte, impondérable, montant vers l’azur sur un reflet tiède.