Quatrième de couverture

Vingt cinq ans après sa disparition, Simone Signoret reste irremplacée et irremplaçable.

Emmanuelle Guilcher n'a cessé de l’ admirer dés son adolescence :

« J’avais treize ans et toute l’audace des jeunes filles timides persuadées que le monde leur appartient si elles désirent lui appartenir. Simone Signoret me fascinait. J’ai décidé de lui écrire  comme à quelqu’un qui m’était familier. Simone a répondu… »

Par la suite, Emmanuelle Guilcher a nourri sa passion pour cette femme, rencontrant ceux qui l’ont fréquentée, célèbres ou non. Après avoir recueilli plus de cinquante témoignages inédits, passé des heures  à visionner de nouveau tous les films qu’elle a pu retrouver et enquêté durant dix ans  sur les lieux foulés par les pas de son icône, elle retrace son parcours.De ses débuts de comédienne dans la France occupée à la rencontre avec Yves Montand, de Casque d’or à la Madame Rosa de La Vie devant soi, de l’oscar à l’« affaire Marilyn », de l’artiste à l’écrivain, elle relate les épreuves et les choix de cette femme engagée dans les grands combats de son temps, d’une “actrice dans son époque, un témoin sans pareil d’un demi-siècle fécond”

Mon avis

Un beau livre avec de sublimes photos au centre, pas assez à mon goût mais bon c’est déjà bien, une biographie vous l’aurez bien deviné et pourtant j’ai lu ce livre comme un roman. Je ne vais pas vous retracer la vie de Simone Signoret, puisque tout est dans le livre et bien plus encore, mais ce dont je voudrais vous dire :  comme tout le monde je connais cette actrice pour l’avoir vue dans bien des films, mais j’étais totalement ignorante sur les méandres de sa vie, de ses engagements, son talent d’écrivain, de ce personnage fort et déterminé, cette femme, mère, épouse qui a su garder la tête haute, qui nous offert des moments inoubliables à l’écran pour nous spectateurs et d’autres moments sûrement très forts et uniques avec son entourage .

Ce livre nous dévoile une femme de qualité, cultivée et engagée qui se dévoue pour bien des problèmes, mettant à profit sa notoriété pour défendre des causes humbles, soutenir d’autres, à l’affût de la moindre faille à combler ou à soutenir, une femme comme jamais je n’aurai pu imaginer.

Ce livre est construit de façon chronologique évidemment, mais l’auteur a su à chaque grande étape de la vie de Simone Signoret nous relater le contexte historique sans vraiment nous en faire un exposé minutieux mais suffisamment étayé , pour nous remémorer ou nous apprendre pas mal de faits et autres événements sur les temps forts qui couvrent cette époque et qui ont forcément joué un rôle dans le parcours de Simone Signoret. C’est ici, une qualité pour ce livre qui ne se contente pas de raconter la vie de l’actrice mais de replacer les contextes qui ont fait la vie de Simone ce qu’elle a été.

J’ai aussi apprécié les détails des tournages, notamment avec Delon et Gabin, des anecdotes aussi croustillantes sont à croquer avec délices, car non seulement c’est une chance de pouvoir marcher dans les coulisses, mais aussi une chance d’entendre les petits coups de gueule des uns et des autres, et encore plus merveilleux de savourerr cet esprit de famille sur les plateaux, cette belle amitié qui naît entre les acteurs.

Sans parler de la vie trépidante autour de Simone et Yves, à la place Dauphine, la Roulotte, où les amis devenaient la famille. Alors, comment ne pas évoquer le couple mythique “Signoret-Montand” l’auteur nous conte cette si belle passion, cet amour né au hasard, qui a connu ses affres, mais surmontera par cette force qui les a lié à jamais

“En quatre jours, il s’est passé une chose fulgurante, indiscrète et irréversible” Simone Signoret

Ces quatre jours là, ont été déterminants et sa vie a pris une autre dimension.

Pour finir, je dirai que je ne suis pas une habituée des biographies car je n’ai pas cette curiosité de fouiller dans la vie intime des gens, je dois dire que l’auteur a su raconter, dévoiler avec beaucoup de pudeur, de tact et de précisions, on ressent l’immense travail dont ce livre a du susciter.

Cette actrice m’a toujours étonnée voir intimidée, je ressentais chez elle cette énergie et cette détermination, ce qui m’a poussée à lire ce livre qui m’a révélé une grande dame ; maintenant quand je visionnerai l’un de ses films, je pense que mon regard sera un brin différent. 


Ce livre a fait l'objet d'un partenariat avec  Blog_o_Book_banni_re,  et les éditions Michel Lafon Michel_Lafonun grand merci pour cette lecture émouvante et instructive.

Hommage à Simone Signoret avec Catherine Allegret (cliquez sur le titre, une émission vous pourrez visionner des archives, des témoignages, des références de livres etc … )

Thé ou Café rend hommage à Simone Signoret qui nous a quitté il y a 25 ans, précisément le 30 septembre 1985.
Sa fille Catherine Allégret témoigne ainsi que Marcel Bluwal, réalisateur et metteur en scène, Jean-Louis Livi, producteur et neveu d’Yves Montand et Yvan Levaï, journaliste.