Un grand merci à Keisha pour ce livre voyageur

 

 

Il se réveille, nu, dans une maison isolée.
Il ne se souvient plus de rien.
Il se lance dans le monde, à la recherche de son passé et de son identité.
C’est un destin qu’il trouvera, agrémenté d’une mystérieuse ange-gardien à la gâchette facile, d’un journaliste schizophrène, d’un bienfaiteur sans scrupules.
Dans son turbulent sillage, les trajectoires se déjettent, pas toujours en douceur.
D’exclu amnésique, jouet du hasard, nom de code Icare, il devient maître du jeu. Mais certains n’ont pas l’intention de le laisser faire…

***

J’avais adoré le premier opus de cet auteur, et je me suis plongée avec délice dans ce deuxième roman, j’attends avec impatience le prochain.

Un pavé qui se déguste avec plaisir et avidité. Une écriture originale, pleine de charme et d’humour qui ne nous laisse pas une seule seconde l’envie de fermer le livre. Bien au contraire, les pages se tournent avec rapidité, l’intrigue et les personnages sont captivants, et l’histoire chargée de réflexions. Accrochez-vous pour le décollage vers une planète futuriste dangereusement proche.

Une fois encore l’auteur fait preuve de dynamisme, de modernité et tranche dans le vif du sujet sans l’ombre d’une hésitation. Tellement de vérités dans ce livre, présage d’un futur qui nous pend au nez, on frémit à l’idée d’un monde devenu marionnette où l’homme se plie ou morfle  … Icare sans passé ni fil, s’impose comme la bombe qu’on jette pour pulvériser cette spirale infernale.

J’ai adoré ce personnage, sa vision du monde, sa volonté et sa détermination qui laisse l’espoir que rien n’est jamais impossible. D’autre part, une belle réflexion  sur les sentiments et en général les relations humaines… ça foisonne sans lourdeur, ça pétille sans jamais nous envahir… un juste équilibre, un vrai bonheur de lecture et une vraie satisfaction de lire un auteur qui ose sans pour autant dénigrer car simplement la vérité ou plutôt la réalité s’impose, on ne peut qu’approuver sans s’indigner… combiner dans une histoire qui décoiffe, ça donne.

Un excellent livre à lire en cette période du grand n’importe quoi, ce sont des hommes comme Icare qu’il nous faudrait pour éclairer l’humanité. Livre à envoyer à tous ces prétentieux qui avec leurs promesses et leurs grand discours osent nous dire qu’ils sont les meilleurs, les indispensables voire les sauveurs… Fort heureusement, il reste sur terre des hommes sages qui gardent l’espoir d’un monde différent , malheureusement ce n’est pas pour aujourd’hui, on en est encore à la guéguerre des clans….

A quand l’homme intelligent, neutre,  et humain … Ikéa, Icare, Arsène,  on t’attend !

Pour définir en un seul mot ce livre  : GENIAL !

Encore merci à Keisha et à l’auteur pour ce moment de bonheur.

ps : mes excuses, pas mis de passages, ils sont trop nombreux, et à choisir je préfère que le prochain lecteur découvre comme moi les pépites au fil des pages … vous allez vous régaler…