DSCF0058

Absente de ce blog, qui devenait trop prenant, un changement d’horaire de travail, ma petite au collège, des problèmes informatiques,  on fait que le temps me manque cruellement pour tenir ce blog comme auparavant avec de surcroît un ordi qui n’est pas au plus haut de sa forme.

Sans doute aussi, ce besoin d’ouvrir une nouvelle fenêtre, prendre le temps ailleurs, lire sans aucune contrainte, ne plus faire de chronique, et garder que le plaisir premier de la lecture.

C’est un paysage qui peut sembler flou, un paysage de chez moi, mais si vous pouviez deviner que ce petit rien, c’est simplement le pays d’André Dhôtel, un pays où l’on arrive jamais, alors sans doute ce petit rien vous comblera d’admiration. C’est comme un arrêt sur image, prendre le temps de détail cette photo et vous y verrez comme le reflet d’un songe.

Savoir parfois couper ce rythme infernal et retrouver la douceur du temps qui passe, sans pression ni contraintes, voilà en quelques mots l’explication à cette absente latente.

 

Je remercie tous les blogueurs qui se sont inquiétés, ont demandé des nouvelles.

Mon livre “l’astronome aveugle” continue son voyage, je n’accepte que le prêt qu’aux personnes avec qui j’ai un minimum d’échanges, il est actuellement chez Alex de mot à mots.

au plaisir de vous lire, sachez que je passe parfois chez vous silencieuse mais toujours en admiration pour vos billets.

.